Aujourd’hui j’ai testé… le Top Body Challenge, le Bikini Body guide, le Fit Body Guide, etc.


Warning: in_array() [function.in-array]: Wrong datatype for second argument in /homepages/42/d341422565/htdocs/blog/wp-content/plugins/quick-adsense-reloaded/includes/post_types.php on line 46

Warning: in_array() [function.in-array]: Wrong datatype for second argument in /homepages/42/d341422565/htdocs/blog/wp-content/plugins/quick-adsense-reloaded/includes/post_types.php on line 46

Avec l’été plus proche que jamais, difficile de passer à côté de tous/toutes ces tarés gourous du fitness, qui pullulent sur les réseaux sociaux.

Leur promesse : aider tous les aventuriers – aussi bien débutants, que confirmés – à la recherche du corps parfait à se remettre au sport, perdre quelques kilos, brûler réserves de graisse et se sculpter à la maison, en plusieurs semaines, en alliant programme sportif (cardio + exercices de renforcement musculaire) et nutritif (adieu Apéro, McDo et Pépito).

Le bonus : accompagnement en vidéos, conseils personnalisés, groupes secrets Facebook pour ne pas se sentir alone dans sa quête, ainsi que pléthore de clichés inspirants – ou pas, parce que seriously toutes ces femmes qui se dénudent sur la toile en petite culotte wtf, right ?… – « avant/après » pour un effet « Yes, we can! » et rester motivé.
Le tout, agrémenté de #onlacherien, #getfitdontquit, #nopainnogain, #keepfighting et – mon préféré – #fitfightforever.

Inutile donc de dépenser nos quelques deniers dans une salle de torture sport, remplie de testostérone protéinée, que nous n’aurions – anyway- fréquenté que les 2ème, 9ème et 15ème jours suivants la signature du contrat…

jai-teste-un-truc-ryan-gosling

Pour ne point mourir idiote et – surtout – me délivrer des ces 4 intrépides kgs, qui ont subtilement et intelligemment osé se faufiler sur mon popotin – shit happens! –  je me suis donc pliée à certains de ces #açaïbowl/#fitnessmotivation/#bowlcake/#healthyfood/#healthylife commandements.

jai-teste-un-truc-Beyonce-Im-killing-this-shit

Après 6 semaines de  H.I.I.T. (High Intensity Interval Training), here I am :
douleurs, crampes et courbatures sont devenues mon lot quotidien, mon corps ne semble guère s’en accoutumer,
– mes nuits sont hantées par les fantômes de mon passé, à savoir tartelettes aux fraises, macarons Ladurée – ah non, ça c’est parce que j’ai quitté la ville lumière, sniffff – baguettes viennoises et autres diableries aux IG lucifériens,
– boulangeries et pâtisseries sont, par conséquent, devenues territoires défendus,
– mes assiettes ressemblent désormais à de mini potagers, mais…

… je dois le reconnaître : mon petit bidon, que j’ai chéri ces derniers mois d’hiver, s’est mué en l’ombre d’un 6packs sur le point d’éclore. #Ididit !

Néanmoins, amorphe que je suis le soir venu, d’étreintes, de caresses et de galipettes, mon nouveau corps s’est vu quelque peu dépourvu.
Just saying.

xo.