Lettre ouverte à un homme rejeté et aigri

Cher Eric, (oups! C’est réellement son prénom)
Des refus tu essuieras,
Te braquer tu ne devrais pas.

Eric (oups! I did it again…!),
Lorsque tu emmènes une – très 😛 – jolie jeune femme (moi en l’occurrence, vous l’aurez compris) boire une – bien médiocre – Pina Colada, dans un bar quelconque.
Que tu lui proposes la modique somme de 200€ en échange d’un rapport sexuel (C’est donc à ce prix que tu estimes quelques heures à téter goulûment mon voluptueux 85E, à chevaucher ma croupe enivrante et à sonder avidement my so warm & wet pussy ? Tu sors.), il ne faut pas s’attendre à un miracle.

Surtout, lorsque cette beauté, qui a poliment pris le temps de s’intéresser à toi – quitte à louper le classico #ICICPARIS – te remerciera quelques jours plus tard, en t’expliquant gentiment que nul sexual intercourse, il n’y aura… TU NE L’INSULTERAS POINT.
Parce que, dude, C’EST LA VIE !

Lorsque l’on n’est guère un croisement entre Brad Pitt, Ryan Gosling et Chris Hemsworth, ce sont des choses qui peuvent arrivent.
Si tu penses que toutes les femmes devraient céder à tes avances, sous couvert de rémunération, laisse-moi te rappeler qu’un certain nombre de professionnelles sont à ta disposition pour assouvir tes besoins.
D’autres qualités, tu en as certainement, je n’en doute pas. Mais sois un homme, suck it up and get over it with some dignity, sans aigreur, ni agressivité.
Parce que le venin que tu m’as craché au visage – caché derrière ton IPhone, bien entendu – n’était que preuve de lâcheté, de couardise et de méchanceté gratuite de ta part. Pathétique.
A moins que tu ne sois qu’un sombre goujat élevé par des loups, tout simplement.

Morceaux choisis :

Je ne vais pas perdre mon temps à vous commenter chacun des – non – arguments, car en fait, je ne sais même pas de qui parle cet individu désappointé…

One more thing…
Il n’y a pas que le physique qui compte, j’en suis convaincu (ou pas LOL).
Nous ne sommes pas tous égaux face à la nature, certes.
Cependant, je m’entretiens, je prends soin de mon corps.
Je trouve donc DECENT d’attendre la même chose en contrepartie – à moins, à la limite, de ressembler à Léonardo Di Caprio.
Seriously, Eric, fais un effort…even just for yourself.

The End.