Aujourd’hui J’ai testé #PayeTonUtérus

Pour commencer, un petit rappel, pour les plus âgés et moins connectés d’entre nous, qui ne connaissent Twitter…que de très très loin… 😉

Lorsque vous êtes sur Twitter, un petit encadré sur la gauche de votre écran intitulé Tendances dresse une liste de plusieurs « # » (prononcé hashtag ou mot-dièse, en français). Ils correspondent aux mots/expressions/thèmes les plus utilisés à un moment donné.

Ce matin, un des sujets les plus abordés sur le célèbre réseau social qui piaille était #PayeTonUtérus*, qui souligne les rapports souvent compliqués que nous les femmes entretenons avec le corps médical, nos gynécologues, en particulier, parfois sexistes.
Entre MST, pilule du lendemain, contraception, grossesse ou avortement, parler de notre sexualité avec nos chers docteurs peut être source d’embarras ou de gêne, voir même devenir un calvaire.
Faites comme moi, parlez-en sur un blog 😉

Sérieusement, parfois, c’est assez awkward d’aborder certaines questions avec son gynéco. Le mien, par exemple, je le consulte depuis 10 ans environ. À chacune de mes visites, dans son regard, je lis clairement de la déception (ou est-ce du désespoir ?… Allez savoir…) : « Ahlala… Toujours pas mariée, toujours pas enceinte la petite… Qu’est-ce qu’elle va devenir ?… »
#Seriously #NoComment
Non, en effet. Toujours pas. Alors arrêtes la préssion…dude !
It’s so not supposed to happen. Not part of my lifeplan.
End of story.

Entre remarques ou gestes déplacés, propos sexistes voir homophobes, discours culpabilisant, de nombreuses femmes – moi y compris – ont répondu à l’appel et se sont activement confiées à ce confessionnal géant qu’est Twitter.

Morceaux choisis :

 

Conclusion
C’est réconfortant, mais malheureux et choquant à la fois de constater que je ne suis pas la seule à avoir enduré ce genre d’incompétences. #ImnotAlone #ShameOnGY #çacraint

Et vous ? Est-ce que cela vous est déjà arrivé ?
Et vous les hommes ? Cela vous arrive aussi lorsque vous consultez un urologue ?

 

*mouvement lancé par une jeune étudiante en pharmacie sous le pseudo ondedejeune.